Close
Les actionnaires dActivision Blizzard acceptent la vente de Microsoft avec 98% oui votes

Les actionnaires dActivision Blizzard acceptent la vente de Microsoft avec 98% oui votes

Les actionnaires d’Activision Blizzard ont approuvé massivement l’acquisition de Microsoft proposée par un vote de 98% oui. Ce vote contraignant signifie que l’accord passe à la phase suivante, mais il y a encore des nuages sur l’accord en ce qui concerne les obstacles réglementaires qui doivent être surmontés avant que l’acquisition et la fusion proposées puissent se produire l’année prochaine. Et il y a des inquiétudes pour ne pas passer ces obstacles.

Selon un rapport de Bloomberg sur l’accord, le résultat du vote d’aujourd’hui sera signalé officiellement la semaine prochaine et déposé auprès de la SEC des États-Unis. Activision Blizzard Stock est actuellement d’environ 77 $, légèrement supérieur après les nouvelles du vote. Cela représente 23% sous l’offre Microsoft pour 95 $ par action, et cet écart pourrait signifier que les doutes se poursuivent.

Microsoft Buys Activision Blizzard: Hello, Antitrust?
Cela pourrait être l’une des plus grandes fusions de l’histoire et doit passer des obstacles réglementaires non seulement aux États-Unis mais en Europe et en Chine, avec un grand test à la commission fédérale du commerce. La FTC est désormais dirigée par Lina Khan, qui a une histoire de visualisation des fusions technologiques et traite d’une position plus difficile. La FTC déterminera s’il y a une action antitrust potentielle dans tout accord, et l’agence a plusieurs cas impliquant d’autres sociétés comme Meta qui relèvent de ce même aperçu. Meta fait face à une affaire de monopole qui pourrait voir des parties de la société obligées d’être séparées.

L’accord Activision Blizzard et Microsoft a ainsi surmonté une étape, bien qu’avec l’offre tellement plus élevée que le cours des actions (qui avait chuté), le vote pour accepter une vente devait être attendu à passer, malgré une certaine dissidence, notamment des actionnaires militants.

De nombreuses autres étapes sont à l’horizon, y compris à l’étranger. Bien que les entreprises aient jusqu’en juin 2023 pour conclure leur accord, il y a encore des doutes persistants à long terme sur la fermeture des choses comme proposé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *